Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Maxima recevant ses milliers de lettres de soutien ©AI

Maxima recevant ses milliers de lettres de soutien ©AI

Responsabilité des entreprises
bonne nouvelle

150 000 personnes se mobilisent pour défendre les droits de Maxima Acuña

Menacée par une entreprise minière d’expulsion de sa terre, où elle élève sa famille et cultive de quoi vivre, Máxima Acuña a reçu le soutien de milliers de personnes à travers le monde.

Máxima Acuña, paysanne péruvienne, dont les droits sont bafoués depuis des années par une entreprise minière au Pérou, a reçu les manifestations de soutien de plus de 150 000 personnes.

Paysanne de la région de Cajamarca, Máxima Acuña mène depuis plus de quatre ans une bataille juridique contre l’entreprise Yanococha, l’une des plus grosses compagnies minières du monde. Menacée d’expulsion, elle a engagé une procédure judiciaire pour faire valoir ses droits. Mais, elle et sa famille continuent de se faire harceler et intimider par la police locale pour la pousser à partir.

Une mobilisation internationale

Plus de 150 000 signatures et des milliers de messages ont été collectés dans le monde. En France 40 987 personnes se sont mobilisées pour défendre les droits de Máxima et de sa famille.

Nous lui avons rendu visite cette semaine afin de lui remettre l’ensemble des lettres, vidéos et dessins de militants du monde entier. Une rencontre très émouvante pour Maxima, profondément touchée par ces nombreux messages de solidarité.

Je tiens à vous remercier de tout mon cœur pour le nombre de lettres que vous m'avez envoyées et qui me donnent le courage de continuer à me battre ... Je vous demande de continuer à m'aider pour que justice soit faite afin que je puisse vivre en paix et dans la tranquillité

Máxima Acuña

A l’issue de cette rencontre la Ministre de la Justice et des droits de l’Homme s’est engagée à protéger Máxima et sa famille. Nous resterons vigilants et veillerons à ce que cet engagement soit respecté.

A Paris, une mobilisation musicale

Dans le cadre des « 10 jours pour signer », notre évènement annuel militant, nous avions lancé un appel à la mobilisation pour défendre les droits de Máxima Acuña et demander plus de justice.

En plus de des signatures et des messages de soutien récoltés, trois chorales se sont réunies le 10 décembre à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, sur le parvis de l’Hôtel de ville pour chanter une chanson, dédiée à Máxima Acuña , en signe de solidarité.

Singing Swag de la Voix Actée et au Choeur de l'Hôtel de Ville, sous la direction de Mariette Girard, ainsi que la Chorale Les Musiterriens, sous la direction de Marianne Feder se sont donc mobilisées en donnant de la voix.

Je suis née sur ces terres, c’est d’ici que je viens et c’est ici que je dois mourir. Cette terrible ambition leur fait oublier la terre qui les a vus naître. Ils attaquent celui qui résiste, qui défend sa terre contre la destruction.

Extrait de la chanson dédiée à Máxima Acuña

Musique et paroles originales de Florencia Munoz Ebensperger et Adrien Duterte

LA THÉMATIQUE "Impunité des États et des entreprises" VOUS INTÉRESSE ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières informations sur le sujet

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres