Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Brésil. Le tribunal décide de classer l’affaire concernant un jeune garçon tué lors d’une opération de la police militaire

La terrible décision rendue par un tribunal au Brésil de classer l’affaire concernant l’homicide d’un garçon de 10 ans tué lors d’une opération de la police militaire dans une favela de Rio de Janeiro risque de laisser les forces de sécurité échapper à toute sanction, a déclaré Amnesty International.

Eduardo de Jesus Ferreira a été abattu d'une balle dans la tête lors d'une opération menée par la police militaire au complexe d’Alemão, l'une des plus grandes favelas de la ville, le 2 avril 2015.

L’enquête de police a conclu que les policiers étaient responsables du tir qui a causé la mort d’Eduardo, mais les policiers ont fait valoir qu’ils avaient agi en état de légitime défense lors d’une fusillade avec des criminels armés. Toutefois, les témoignages de la famille, de voisins et de témoins indiquent qu’il n’y avait pas d’affrontement ni d’échange de tirs au moment où le jeune garçon a été tué.

Le Bureau du procureur général peut faire appel de cette décision de classer le dossier.

« Si le meurtre d’Eduardo demeure impuni, le message envoyé sera le suivant : la police peut exécuter des citoyens en toute impunité, a déclaré Renata Neder, conseillère en matière de droits humains à Amnesty International Brésil.

« Au contraire, les autorités brésiliennes doivent veiller à ce que les très nombreuses violations des droits humains commises par la police à Rio de Janeiro fassent l’objet d’enquêtes et à ce que toutes les personnes dont la responsabilité pénale est engagée soient traduites en justice dans le cadre de procès équitables. »

Amnesty International a lancé une action par courriel pour demander au procureur général et au ministre de la Justice de veiller à ce que le dossier soit bien présenté à la justice et à ce que les policiers responsables de la mort d’Eduardo aient à rendre des comptes.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Brésil. Le massacre de Jacarezinho à Rio de Janeiro est condamnable et injustifiable

Publié le : 06.05.21

Brésil. L’accélération de la déforestation de l'Amazonie, une conséquence directe de la politique de Bolsonaro

Publié le : 02.12.20

De nouvelles statistiques montrant que la déforestation dans la région amazonienne du Brésil a augmenté de 9,5 % en une année illustrent le coût dramatique de la politique systématique de sape des protections...

Brésil. Un nombre alarmant de nouveaux feux de forêt ont été détectés avant la Journée de l’Amazonie

Publié le : 03.09.20

Un nombre alarmant de nouveaux incendies ont été répertoriés dans la région amazonienne au Brésil, a déclaré Amnesty International, tandis que les autorités manquent à leur devoir de protection de la terre...

Brésil. Le transformateur de viande JBS se sert d’audits pour affirmer que sa chaîne d’approvisionnement en Amazonie est respectueuse, ce qui déplaît fortement à l’auditeur

Publié le : 23.07.20

Un ancien auditeur contrôlant la chaîne d’approvisionnement de JBS, l’une des plus grandes entreprises de transformation de viande au monde, a critiqué l’entreprise pour avoir affirmé à tort que ses activités...

Brésil. Du bétail mis à paître illégalement en Amazonie a été retrouvé dans la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise de transformation de viande JBS

Publié le : 15.07.20

Du bétail mis à paître illégalement dans des zones protégées de la forêt amazonienne brésilienne s’est retrouvé dans la chaîne d’approvisionnement de JBS, la plus grande entreprise de transformation de...