Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
  Ukraine High Level Mission, April 2022. Buildings 429 and 429A which were bombed on the 1st of March 2022 in Borodyanka.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Invitation presse : Comment juger les crimes de guerre commis en Ukraine ? 

Invitation presse : Comment juger les crimes de guerre commis en Ukraine ? 

Inscription obligatoire à l’adresse suivante : ggrilhot@amnesty.fr

Lundi 27 Juin 2022 à 14H00 au Secrétariat National d’Amnesty International France 72 boulevard de la Villette 75019

Oksana POKALCHUK (venue exceptionnelle à Paris), Avocate, Directrice Générale d’Amnesty International Ukraine

Mazen DARWISH, Avocat, Directeur Général du Syrian Center for Media and Human Rights 

Jeanne SULZER, Avocate, Amnesty International France

Bombardements indiscriminés, exécutions extrajudiciaires, destructions délibérées d’infrastructures civiles… Depuis l’invasion russe du 24 février, les équipes d’Amnesty International ont documenté en Ukraine de nombreuses violations pouvant s’apparenter à des crimes de guerre, notamment dans l’oblast de Kiev et à Kharkiv.  

Si ces violations ont ouvert la voie à de nombreuses procédures et enquêtes, devant des juridictions nationales et internationales, et que deux magistrats et dix enquêteurs français ont été envoyés en soutien à la CPI ainsi que des  gendarmes et policiers français, pour aider l’Ukraine à participer à la collecte et la préservation de preuves de possibles crimes de guerre, la poursuite de leurs auteurs présumés en France serait dans les faits entravée – et sans doute dans certaines situations empêchée - par le droit français.  

L’étendue de la « compétence universelle » est en effet limitée en France par plusieurs verrous qui restreignent son application.

NB : Oksana Pokalchuk et Mazen Darwish étaient le 6 mai à Kiev pour présenter le rapport d’Amnesty International sur les crimes de guerre commis dans l’Oblast de Kiev.  

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Ukraine. Les tactiques de combats ukrainiennes mettent en danger la population civile

Publié le : 04.08.22

Les forces ukrainiennes mettent en danger la population civile en établissant des bases et en utilisant des systèmes d’armement dans des zones résidentielles habitées, notamment des écoles et des hôpitaux,...

Ukraine. La frappe meurtrière des forces russes contre le théâtre de Marioupol constitue « clairement un crime de guerre »

Publié le : 30.06.22

Une enquête de grande ampleur effectuée par Amnesty International a conclu que les forces militaires russes ont perpétré un crime de guerre lorsqu’elles ont bombardé le théâtre d’art dramatique de Marioupol,...

Ukraine. Des centaines de personnes ont été tuées dans les bombardements incessants de Kharkiv – Nouvelle enquête

Publié le : 13.06.22

Des centaines de civil·e·s ont été tués dans la ville de Kharkiv, en Ukraine, par des bombardements aveugles de la Russie, qui a employé des armes à sous-munitions largement interdites et des missiles...

Ukraine. Les forces russes doivent être traduites en justice pour les crimes de guerre commis dans l’oblast de Kiev – Nouvelle enquête

Publié le : 06.05.22

Les forces russes doivent être traduites en justice pour les crimes de guerre commis dans la région au nord-ouest de Kiev, a déclaré Amnesty International le 6 mai 2022 dans une nouvelle synthèse publiée...

Ukraine. Nouveaux témoignages : les forces russes ont procédé à des exécutions extrajudiciaires de civil·e·s constituant des crimes de guerre manifestes

Publié le : 07.04.22

Les forces militaires russes ont exécuté de façon extrajudiciaire des personnes civiles en Ukraine, ce qui s’apparente à des crimes de guerre, a déclaré Amnesty International jeudi 7 avril 2022 à l’occasion...

Invitation presse : Comment juger les crimes de guerre commis en Ukraine ?  - Amnesty International France