Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 51 €
Agissez à nos côtés

Votre don peut sauver des vies 

Actions urgentes pour des personnes en danger, défense des droits des travailleurs exploités au Qatar, enquête sur les crimes de guerre… C’est grâce à vous que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance ! 

Aidez-nous à maintenir les droits humains en vie. 

La prison de Manakara à Madagascar © Amnesty International / Richard Burton

La prison de Manakara à Madagascar © Amnesty International / Richard Burton

Personne ne mérite ces conditions de détention

Jusqu'au 18.04.2019
Andry Rajoelina, président malgache
Respect et liberté pour les personnes en détention provisoire !
Loading...

À Madagascar, des personnes qui n’ont pas été déclarées coupables d’une quelconque infraction meurent dans les prisons malgaches en raison des conditions épouvantables : 52 personnes sont ainsi mortes en 2017.

Des personnes accusées d’infractions mineures telles que le vol de gousses de vanille, dont des enfants, sont contraintes à vivre dans des prisons surpeuplées, où l’hygiène est déplorable. Dans la plupart des prisons du pays, il y a davantage de personnes en attente de jugement que de personnes condamnées et les défaillances du système judiciaire peuvent retarder les procès pendant des années.

Le nouveau président, Andry Rajoelina, a la possibilité d’améliorer la vie des personnes victimes de ce système judiciaire injuste.

Afficher la lettre de pétition
Agir
Signer la pétition
Personne ne mérite ces conditions de détention

Signer la pétition

Andry Rajoelina, président malgache
Respect et liberté pour les personnes en détention provisoire !

Cette pétition est désormais terminée, merci pour votre soutien.

N'hésitez pas à signer une des autres pétitions disponibles.

Agir
Signer la pétition
Personne ne mérite ces conditions de détention - Amnesty International France