Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Contrôle des armes
Podcast

Silence, on arme ! #3 : les militants de notre Cellule Armes

Dans ce troisième épisode du podcast « Silence, on arme ! », on vous présente notre Cellule Armes. 23 jeunes qui ont décidé d’agir et de lutter contre l’opacité qui règne autour des ventes d’armes.

Dans l’épisode précédent de ce podcast, on vous expliquait comment le gouvernement français s’y prend pour se détourner de ses engagements internationaux en matière de ventes d’armes françaises. Dans ce troisième et avant dernier épisode, on dresse le portrait de jeunes militants qui se mobilise à nos côtés pour mettre fin à l’opacité et l’omerta qui règnent encore sur le sujet.

Écouter : Épisode #1, le récit d'une mobilisation mondiale

Écouter : Épisode #2, ventes d'armes, un sujet qui dérange

Écouter : Épisode #4, le Parlement sur le banc de touche

Ces jeunes qui veulent mettre fin à l’opacité

La Cellule Armes © Benjamin Girette

Depuis plus d'un an, notre campagne "Silence, on arme !" est portée par la « Cellule armes » : une équipe de 23 jeunes extrêmement motivés, qui s'engagent pour mener des actions de terrain à travers toute la France. Ce réseau de jeunes ambassadeurs et ambassadrices bénévoles, âgés de 18 à 28 ans, étudiants ou en activité, agit localement et œuvre pour faire changer la situation à grande échelle.

Leur point commun ? Une détermination sans failles et une volonté réelle de faire bouger les lignes. Leur objectif ? Faire émerger un sentiment d’indignation général pour que les ventes d’armes françaises, deviennent un véritable enjeu du débat démocratique.

Amélie, 21 ans, est en Master « Droits des Libertés » à l’université de Caen. Elle a rejoint notre réseau de militants depuis presque trois ans. Pour elle, la question des ventes d’armes de la France est un sujet trop peu médiatisé.

Quand on sait que le commerce des bananes est plus régulé que le commerce des armes, on a de quoi s’inquiéter !

Amélie, ambassadrice de la Cellule Armes

Au premier plan, Amélie Olivier lors d'une action de rue "Clean tag" © Benjamin Girette

Même son de cloche chez Armand, 20 ans, étudiant en Licence de « Cultures classiques et modernités européennes » à l’université de Rennes qui a décidé de devenir ambassadeur de la Cellule afin de mettre sous les projecteurs ce sujet trop peu connu du grand public et, étonnamment, des parlementaires…

De rendez-vous en rendez-vous, je me rendais compte que j’étais plus à l’aise sur le sujet par rapport aux parlementaires que j’avais en face de moi.

Armand, ambassadeur de la Cellule Armes

Armand Paquereau lors d'une mobilisation à Cherbourg contre la venue du Bahri Yanbu, un cargo saoudien, suspecté de transporter du matériel militaire © Philippe Dehval

Sur les ventes d’armes de la France, force est de constater que le manque de transparence freine trop souvent la compréhension d’un sujet, qui devrait être l’affaire de toutes et de tous. Même les parlementaires sont sur le banc de touche !

La Cellules armes en action près de chez vous

Plaidoyer local, médias, réseaux sociaux, organisation d’événements, en lien avec les militants locaux d'Amnesty International France… nos jeunes de la Cellule armes sont sur tous les fronts.

Le mercredi 5 février 2020, accompagnés de plusieurs dizaines de nos militants, ils se sont mobilisés à Cherbourg afin d’empêcher la venue du Bahri Yanbu, un navire suspecté d'être venu charger, dans la plus grande discrétion, des armes françaises à destination de l’Arabie saoudite, principal pays engagé dans le conflit yéménite.

Notre mobilisation à Cherbourg contre la venue du Bahri Yanbu, un cargo saoudien, suspecté de transporter du matériel militaire © Philippe Dehval

Lire aussi : À Cherbourg, le Bahri Yanbu n'est pas le bienvenu

De même, le week-end du 19 et 20 septembre, ils se sont invités dans un festival engagé qui avait lieu à Paris pour alerter l’opinion publique sur les ventes d’armes françaises.

Signatures de pétitions autour de la campagne "Silence, on arme !"

Lire aussi : Nos ambassadeurs sensibilisent le grand public au Smmmile Festival

En décembre dernier, Paola, l'une des ambassadrices a également réalisé une interview sans langue de bois avec Crazy Sally, une influenceuse engagée !

Autant d’actions de proximité qui doivent permettre de sensibiliser le grand public aux enjeux des ventes d’armes par la France à certains pays qui s’en servent contre des civils, pour réprimer la population et bafouer les droits humains.

pour aller plus loin

Agir

STOP À LA COMPLICITÉ DE LA FRANCE !

Plus que jamais, nous devons être vigilants et demander une véritable transparence et un contrôle sur les ventes d’armes françaises. Exigez d’Emmanuel Macron que la France respecte ses engagements.

Agir

DEMANDEZ DES COMPTES À VOS DÉPUTÉS !

Encore une fois, des armes françaises sont utilisées dans le cadre de manifestations violemment réprimées dans un pays étranger. Inacceptable !

En deux clics, interpellez vos députés pour qu’ils demandent des comptes au Président de la République.

Agir

Rejoignez notre réseau de militants

Partout en France, des personnes, se mobilisent bénévolement pour transformer leur indignation en action et agissent sur le terrain ou en ligne. Alors, envie d'agir ?

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres