Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Conflits armés et populations
témoignage militant

Rassemblement pour le peuple syrien dans les Cévennes

9 ans de guerre en Syrie, Mandagout dit "ça suffit !".

Le samedi 14 mars, juste avant le confinement, nous avons organisé une manifestation de soutien au peuple syrien sur la commune de Mandagout (Cévennes gardoises), commune où 2 familles syriennes ont été accueillies et sont installées depuis 2016 et 2019.

Ce rassemblement d’une soixantaine de personnes s'est d'abord fait autour de la vidéo pédagogique Voir pour comprendre "Les civils dans les conflits". Il y a eu ensuite la prise de parole de notre groupe Sud Cévennes, qui a expliqué comment le conflit syrien a débuté, est passé peu à peu d'un soulèvement populaire non violent à une guerre civile puis confessionnelle et enfin à une guerre par procuration pour en arriver au constat actuel d'une Syrie abandonnée par la Communauté internationale. Ces propos étaient illustrés par la lecture de plusieurs extraits de 2 livres :

"Burning country, au coeur de la révolution syrienne" de Leïla Al-Shami et Robin Yassin-Kassab et celui de Justine Augier

"De l'ardeur, histoire de Razan Zaitouneh, avocate syrienne" celui de Justine Augier

Madame le Maire de Mandagout a ensuite rappelé que Mandagout s'était portée Commune accueillante suite au plaidoyer d'Amnesty International. Puis ce fut au tour du président de l'association "Bienvenue à Mandagout", association créée pour accompagner les familles dans de nombreuses démarches de dire quelques mots.

Pour terminer, nous avons visionné le clip de la chanson « On All Fronts » en arabe. Amir Al Muarri, jeune rappeur, n'y épargne aucune critique de la brutalité du régime, des factions armées qui ont détourné la révolution et des interventions de la Russie, de l’Iran et de la Turquie. Surtout, il brosse le portrait de ces femmes et de ces hommes qui survivent et résistent dans des conditions de vie apocalyptiques.

Avant de commencer, nous avions expliqué aux deux familles syriennes les raisons de cette action. Elles nous en ont été reconnaissantes et se sont montrées attentives et émues.

Après cela, nous nous sommes tous rassemblés pour la photo.

Nous tenions à raconter cette manifestation car tous les rassemblements ont été annulés pendant la crise sanitaire. Nous avons réussi malgré tout quelque part en France à organiser un rappel du triste anniversaire de ce conflit et témoigner ainsi de notre indignation.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres