Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Des civils à Ras al Ain une ville touchée par des attaques, Syrie, 9 octobre 2019 © REUTERS/Rodi Said

Des civils à Ras al Ain une ville touchée par des attaques, Syrie, 9 octobre 2019 © REUTERS/Rodi Said

Des civils à Ras al Ain une ville touchée par des attaques, Syrie, 9 octobre 2019 © REUTERS/Rodi Said

Conflits armés et populations
Actualité

Offensive militaire turque en Syrie : civils en danger !

 À l’heure où l’armée turque attaque les forces kurdes en Syrie, les civils sont gravement en danger.

Les forces turques viennent de pénétrer le nord-est de la Syrie dans le cadre d'une offensive visant à chasser de la frontière les forces kurdes jusque-là soutenues par les États-Unis.

Il est impératif que toutes les parties au conflit respectent le droit international humanitaire qui interdit toute attaque contre des civils et des biens à caractère civils, ainsi que des attaques aveugles et disproportionnées. Cette situation est d’autant plus inquiétante que nous avons déjà fait état d’attaques menées sans discrimination par l’armée turque en 2018.

L’obligation de protéger les civils

Comme dans d'autres parties de la Syrie, de très nombreux civils du nord-est du pays ont déjà eu à subir les conséquences des offensives militaires successives, de multiples déplacements et des conditions de vie extrêmement difficiles. La Turquie a l'obligation, aux termes du droit international humanitaire, de prendre toutes les mesures qui sont en son pouvoir pour protéger les civils et faire en sorte qu'ils puissent bénéficier d’une aide humanitaire. Les civils qui souhaitent fuir les combats doivent se voir offrir la possibilité de passer en toute sécurité.

Les forces turques comme les forces kurdes ont déjà mené à plusieurs reprises des attaques indiscriminées en Syrie, au cours desquelles de nombreux civils ont trouvé la mort. Cela ne doit pas se reproduire. Afin d'éviter une nouvelle catastrophe humanitaire dans le nord de la Syrie, la communauté internationale doit prendre des mesures pour veiller au respect du droit international humanitaire par les autorités turques et les groupes armés pro-Turcs, ainsi que par les forces kurdes.

L'Organisation des Nations unies indique fournir actuellement une aide humanitaire à 700 000 personnes dans le nord-est de la Syrie, qui compte 1,7 million d'habitants.

DEVENIR MEMBRE

C’est grâce au soutien de nos membres et donateurs que nous pouvons notamment enquêter en toute indépendance sur les violations des droits humains des gouvernements, dont celui de la France.

Pour poursuivre notre mission et continuer à construire un monde plus juste, nous avons absolument besoin du soutien du plus grand nombre.

Soutenez notre indépendance en devenant membre d’Amnesty International France.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres