Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Conflits armés et populations
Témoignage militant

Retour sur la projection du film "Pour Sama" à Grenoble

Le 15 novembre 2019, le groupe local de Grenoble Centre a organisé une projection suivi d'un débat pour le film "Pour Sama". Un moment riche en émotion.

L’apparition de la neige le matin nous avait refroidies : sortir un vendredi soir à 20 h dans le froid pour aller voir un documentaire sur la Syrie et le siège d’Alep, le pari n’était pas gagné ! Arrivées au cinéma la Vence Scène de Saint-Égrève, la tension est montée d’un cran en voyant qu’on nous avait réservé la grande salle : à 20 là-dedans, pensions-nous, nous allions vraiment nous sentir complètement perdus. C’était sans compter sur le bouche-à-oreille, la fidélité des habitués de ce cinéma si dynamique et accueillant, et l’efficacité de nos réseaux.

Finalement, ce sont 105 personnes qui ont assisté à la projection du film de Waad al-Kateab et Edward Watts. Anne-Marie a pris soin en introduction de préciser les raisons pour lesquelles nous soutenons ce film qui porte un témoignage fort sur la vie des populations et des personnes engagées dans le conflit syrien. Il convainc de la nécessité de protéger les civils de plus en plus pris pour cibles dans les conflits, en s’appuyant sur le droit international.

À l’issue de la projection, tandis que chacun tentait de reprendre ses esprits, Anne-Marie a rappelé notre travail pendant le conflit syrien : établir des faits et les faire connaître, réclamer des mesures de protection des civils, lutter contre l’impunité.

Elle a ensuite présenté les deux Syriennes venues répondre aux questions des spectateurs : Hala, habitante d’Alep, réfugiée avec ses 3 enfants à Grenoble depuis 20 mois, et Maria, jeune étudiante qui vit à Grenoble depuis 5 ans. Toutes deux ont mis en avant le côté pluriel de ce documentaire qui ne montre pas que les aspects horribles et meurtriers de la guerre mais également la vie qui continue malgré tout, avec des rires, des amours, des joies, de l’humour au milieu des destructions et du sang, comme une forme de résistance.

Le débat a porté tant sur les conditions de vie sur place, les espoirs de solution… que sur la vie de réfugiée en France. Après une heure d’échanges environ, le cinéma nous a proposé de boire un verre dans son « bar ». Les personnes présentes semblaient très satisfaites de la soirée, beaucoup sont venues prendre des informations et signer des pétitions sur notre stand installé dans l’entrée (120 signatures recueillies).

La soirée s’est terminée vers 23 h 30.

Organiser une projection-débat

Toutes les informations utiles pour organiser un débat après la projection du film "Pour Sama"

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres