Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Maxime devant l'ambassade de Guinée

Maxime devant l'ambassade de Guinée

Maxime devant l'ambassade de Guinée

Maxime Bonin, mobilisé pour les droits humains

Chaque jour, partout en France, nos bénévoles se mobilisent pour transformer leur indignation en action. Ils et elles agissent sur le terrain ou en ligne pour porter nos différents combats collectifs. Pour promouvoir et défendre les droits humains, chaque geste compte !

Maxime Bonin, 53 ans et chef d'entreprises, s'est inscrit à Mobilisés pour les droits humains, une liste de diffusion qui permet de contacter les personnes inscrites pour leur proposer de participer aux actions et événements que nous organisons. Il nous raconte la genèse de son engagement et quelques-uns de ses souvenirs avec Amnesty International.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire à la communauté des « Mobilisés pour les droits humains » ?

J'ai derrière moi une expérience en tant que bénévole, puisque j'ai été écoutant pour SOS Amitié pendant 7 ans puis président de SOS Amitié Paris Ile-de-France pendant 4 ans. C'est la curiosité, l’envie de m’engager, de mener des actions concrètes au service des droits humains et de la liberté d’expression qui m'a mené vers Amnesty International. J'ai découvert l’existence de la communauté « Mobilisés pour les droits humains » via le site Internet et la newsletter à laquelle je suis abonné.

Qu’est-ce qui vous motive à venir participer aux actions organisées par Amnesty International France ?

Je suis bien sûr motivé par les causes concernées, et également par le sentiment que ces actions peuvent faire bouger les lignes, faire avancer la liberté d’expression et porter secours aux personnes emprisonnées simplement pour avoir exprimé leur opinion.

Pouvez-vous nous raconter les actions marquantes auxquelles vous avez participé grâce à la communauté « Mobilisés pour les droits humains » ?

J'ai été marqué par ma première action, en décembre 2020. L'objectif était de dénoncer les graves violations des droits humains commises lors des manifestations en Guinée entre octobre 2019 et juillet 2020. Nous nous sommes retrouvés devant l’ambassade de Guinée. On était une vingtaine. Chacun et chacune portait un voile de deuil et tenait un panneau où était inscrit « prénom, nom : mort en manifestation en Guinée ». J’ai apprécié le professionnalisme de cette action, l’impact de la mise en scène pour alerter, dénoncer les meurtres de personnes tuées pour avoir exercé leur droit d’expression et de manifester.

Lire aussi : Guinée : des homicides commis par les forces de l’ordre contre des opposants du président

Le 8 mars dernier, près de l’ambassade d’Iran, je me suis mobilisé aux côtés des militantes des droits des femmes à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes. Il s'agissait notamment de dénoncer l’emprisonnement de Yasaman Aryani, condamnée pour avoir distribué des fleurs aux femmes dans le métro, tête nue, pour militer contre la loi injuste qui impose aux femmes le port du voile. Ce jour-là, des fleurs étaient mises à disposition des membres d’Amnesty afin de rendre hommage à Yasaman Aryani. Beaucoup d’émotion et de solidarité ont accompagné ce moment de mobilisation.

Lire aussi : #FreeYasaman : le 8 mars 2021 en images

Quel est votre ressenti sur ces actions ? Avez-vous envie de participer à de prochaines actions ?

J’apprécie beaucoup ces moments de solidarité envers les personnes atteintes dans leur dignité. La solidarité qui s’exprime entre les personnes mobilisées autour de valeurs et de causes communes. Je suis toujours partant pour de nouvelles actions en fonction de mon emploi du temps et j’espère prochainement venir accompagné de personnes de mon entourage.

Quelles informations intéressantes trouvez-vous dans « Les bons plans pour agir » envoyés chaque mois ?

C’est un focus intéressant sur l’actualité, sur des causes précises et c’est l’occasion d’être au courant des actions en cours et à venir.

Agir

Alors, « Mobilisés pour les droits humains » ?

Vous souhaitez être contacté pour participer à une action ou pour un événement organisé par Amnesty International ?