Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Faire un don

Aidez-nous à changer des vies dès aujourd'hui.

Faites un don.

Illustration de Gargalo (Portugal). © Cartooning for Peace

Illustration de Gargalo (Portugal). © Cartooning for Peace

Illustration de Gargalo (Portugal). © Cartooning for Peace

Actualité

Au clair de la plume

« Les droits de l’homme, c’est pour quand ? », se demandent avec lucidité les dessinateurs de presse de Cartooning for Peace.

Forcer le trait

Le dessin de presse est un genre journalistique particulier, tirant vers la satire. Domaine presque exclusif de la presse quotidienne, il est partie prenante de l’histoire des journaux.

Longtemps en noir et blanc, son passage à la couleur ne date que des années 1990.

Illustration de Gargalo (Portugal).

Illustration de Gargalo (Portugal). © Cartooning for Peace

Loin du terrain, car les dessinateurs de presse sont vissés à leur table de travail ou aux guéridons de leur bistro favori, son exercice se doit de résumer une situation donnée en un clin d’œil.

Illustration de Côté (Canada).

Illustration de Côté (Canada). © Cartooning for Peace

Journalistes, les dessinateurs de presse le sont assurément, mais du flot de l’actualité ils saisissent le creux ou le haut d’une vague, un détail, un instant, pour forcer le trait, jusqu’à l’absurde.

Journalistes, ils sont menacés, harcelés, emprisonnés, assassinés.

Cabu, Charb, Wolinski, Tignous, Honoré, et leurs confrères de Charlie Hebdo ont payé de leur vie ce qui faisait l’essence même de leur métier, le droit à la liberté d’expression par le dessin. Ce droit est garanti par la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH).

« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit ».

Article 19 de la DUDH.

Aujourd’hui cet article subit nombre d’entraves de par le monde. C’est ce qui fait l’originalité de l’album des dessinateurs de Cartooning for Peace, Les droits de l’homme, c’est pour quand ? (Gallimard), dont La Chronique présente six dessins inédits.

Ils dressent un état sans concession des droits civils, politiques, juridiques, économiques et de la liberté d’expression.

Illustration de Shahrokh Heidari (Iran).

Illustration de Shahrokh Heidari (Iran). © Cartooning for Peace

Mis bout à bout, servis par une maquette élégante, ces 120 dessins de presse féroces, tendres ou poétiques, mais toujours lucides éclairent, car leurs auteurs sont des vigies dans les pages de leurs journaux respectifs.

Saloperies des tyrans, outrances des racistes et des xénophobes, anathèmes des obscurantistes religieux, menaces des chantres du circulez-il-n’y-a-rien-à-voir (formule récurrente de Reiser): rien n’arrête les dessinateurs de presse.

Ils nous font rire, et on enrage de devoir pleurer pour eux.

Illustration de Pov (Arabie Saoudite)

Illustration de Pov (Arabie Saoudite). © Cartooning for Peace

Ces dessins provenant du monde entier sont mis en perspective par la préface de Christiane Taubira, qui décrypte le chemin parcouru depuis 1948, les avancées et les reculs.

- Jean Stern pour La Chronique d'Amnesty International

« Les droits de l’Homme, c’est pour quand ? », Cartooning for Peace, préface de Christiane Taubira, Gallimard, 114 p., 19,50 euros. Un livre soutenu par Amnesty International France, disponible sur notre boutique en ligne.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres