Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
compte-rendu

10 Jours pour signer au Centre de Détention des Vignettes à Val de Reuil

A l'occasion de la campagne 10 jours pour signer, un de nos groupes de militants s'est rendu au Centre de Détention des Vignettes à Val de Reuil. Une expérience à la fois intense et émouvante.

Notre groupe de militants a bénéficié du fait que l’un d'eux est assesseur depuis 8 ans au Centre de Détention, ce qui a permis assez facilement d’obtenir un rendez-vous avec le directeur de l’établissement. Après un certain nombre de questions et de réserves, ce dernier a accepté qu'ils interviennent pour les 10 Jour pour signer, à condition de rencontrer les 2 « catégories » de détenus ( courtes peines moins de 7 ans, longues peines au-delà jusqu’à perpétuité). Il leur a expressément demandé de ne pas aborder tout ce qui pourrait toucher à l’administration pénitentiaire (il semblait connaître ce qu’a fait AIF en 2017 sur le sujet des prisons françaises). L’accord des supérieurs hiérarchiques a été quasiment immédiat.

Une assemblée réceptive

A partir de ce moment-là, le groupe de militants a été en contact avec le Responsable des Affaires Culturelles, qui les a bien aidés à mettre en place l’action ( diffusion des affiches, solution pour passer les vidéos, excellente relation de confiance avec les détenus présents…). Les détenus sont venus sur la base du volontariat, après s’être inscrits, et après vérification de leur comportement. Nos militants ont rencontré 9 détenus «  courtes peines » et 17 détenus « longues peines », sur deux après-midi successifs (10 et 11 déc).

Les militants qui ont participé à l’opération, non sans une petite appréhension initiale, ont été très agréablement surpris par l’accueil qui leur a été réservé. Les détenus sont restés avec eux pendant toute la durée prévue (1h45) et davantage encore, tant les questions et les échanges étaient nombreux. Ils ont néanmoins rencontré une petite difficulté face au groupe du 11 décembre (« longues peines »), dont la plupart avaient compris que la question de leurs conditions de détention pourrait être abordée. Ils ont dû éluder cette question, vu l'engagement pris auprès de la direction, et leur objectif pour les 10 jours pour signer.

Des échanges riches et respectueux

Après une introduction générale, face aux détenus assis, de nombreuses questions ont été posées dès le départ. Tous les détenus ont accepté de signer les pétitions ( 199 signatures, 15 cartes de soutien).

 Nos militants ont vécu cette expérience comme une belle surprise rythmée par des échanges respectueux, souvent intenses et des conversations riches. Une expérience nouvelle, extrêmement émouvante et enrichissante qui à provoquer chez nos militants le besoin d’en connaître un peu plus sur le milieu carcéral et notamment sur la question des droits de détenus.

Le Responsable des affaires culturelles les a invités à revenir l’année prochaine pour cette action. Le but de notre groupe de militant est d’installer dans la durée une relation de confiance avec l’administration pénitentiaire, et de pouvoir mener des actions d’éducation aux droits humains, dans ce lieu si particulier.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres