Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Muhammad Idris Khattak

Muhammad Idris Khattak

Muhammad Idris Khattak

Liberté d'expression
Interpeller les autorités

Où est Muhammad Idris Khattak ?

Muhammad Idris Khattak a été consultant pour notre organisation et d’autres ONG internationales de défense des droits humains. Il a disparu en novembre 2019. Exigez des autorités pakistanaises qu'elles révèlent immédiatement où il se trouve !

Le 16 juin 2020, après plus de sept mois de travail de campagne intensif, notre organisation a enfin obtenu des informations sur le cas du militant et père de famille disparu Muhammad Idris Khattak. Les autorités ont annoncé qu’il était détenu entre leurs mains et qu’elles allaient l’inculper au titre de la Loi de 1923 relative aux secrets d’État.

C’est un soulagement d’apprendre que Muhammad Idris Khattak est vivant, mais on ignore toujours où il se trouve et, s’il était condamné en vertu de cette loi, il encourrait une lourde peine d’emprisonnement ou même la peine de mort.

Pourquoi maintenant ?

Nous craignons que cet homme subisse des actes de torture ou d’autres mauvais traitements, voire pire, à l’instar d’autres victimes de disparition forcée au Pakistan.

La santé de cet homme, qui souffre de diabète et a besoin d’un traitement quotidien, est encore plus menacée en cette période de pandémie de Covid-19, tandis que ses conditions de détention restent inconnues.

Lettre à envoyer :

Monsieur le Premier Ministre,

Je vous écris pour vous faire part de ma profonde inquiétude quant à la vie et à la sécurité de Muhammad Idris Khattak, 56 ans, défenseur des droits humains et ancien consultant pour Amnesty International, que les autorités ont reconnu détenir le 16 juin 2020. C’est la première fois que des informations relatives à son cas sont rendues publiques depuis sa disparition il y a plus de sept mois, le 13 novembre 2019. Ni la nature des charges retenues contre lui au titre de la Loi relative aux secrets d’État, ni la procédure judiciaire à venir n’ont été précisées.

Il n’a toujours pas été autorisé à contacter ses proches et son avocat. Également chercheur indépendant, cet homme a recueilli des informations sur des violations des droits humains commises dans la province de Khyber Pakhtunkhwa et les anciennes zones tribales sous administration fédérale.

Il existe peu de châtiments aussi cruels qu’une disparition forcée. Ignorer où se trouve Muhammad Idris Khattak et ce qu’il est advenu de lui est une source de douleur et d’angoisse immense pour sa famille. Vous avez déjà affiché votre soutien vis-à-vis des familles de victimes de disparition forcée et vous êtes même joint à elles lors de manifestations. Ses filles, Shumaisa et Talia, sont terrifiées à l’idée que le pire arrive à leur père pendant sa détention.

Il est alarmant qu’il n’existe aucun moyen de savoir si Muhammad Idris Khattak, qui souffre de diabète et a besoin d’un traitement quotidien, est suffisamment protégé de la pandémie de COVID-19. J’appelle votre gouvernement à révéler immédiatement à sa famille où se trouve Muhammad Idris Khattak et à le libérer sans délai ou à le traduire rapidement devant une juridiction civile qui statuera sur la légalité de son arrestation et de sa détention. Il doit être autorisé immédiatement à consulter son avocat et à communiquer avec ses proches.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma haute considération.

Destinataires

Premier ministre du Pakistan Imran Khan

Prime Minister’s Office

Constitution Avenue G-5/2, Islamabad

Pakistan

Si vous recevez des réponses à vos lettres de la part des autorités du pays, renvoyez-les à bappuialaction@amnesty.fr.

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres