Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Emir-Ousseïn Koukou

Emir-Ousseïn Koukou

Emir-Ousseïn Koukou

Liberté d'expression
Interpeller les autorités

En Ukraine, liberté pour un défenseur des droits humains

En Crimée, Emir-Ousseïn Koukou, un militant pacifique, s'est opposé au nouveau régime russe. Pour cela, il a été arrêté et maintenu en détention provisoire sous des charges infondées. Interpellez les autorités russes pour le faire libérer !

Emir-Ousseïn Koukou est un défenseur des droits humains appartenant à la minorité autochtone tatare de Crimée. En mars 2014, la Fédération de Russie a annexé la péninsule de Crimée, dans le sud de l’Ukraine. Membre du Groupe de contact de Crimée pour les droits de l’homme depuis 2014, Emir-Ousseïn s’est opposé pacifiquement au nouveau régime et a pris une part active à la surveillance et au recensement des atteintes aux droits humains commises dans la péninsule depuis le début de l’occupation. Il se focalisait principalement sur les disparitions forcées de militants et apportait une assistance juridique aux Tatars de Crimée poursuivis en justice.

Il a été arrêté en février 2016 et inculpé d’« appartenance à une organisation terroriste ». Les charges retenues portaient sur des accusations infondées selon lesquelles il faisait partie du groupe Hizb ut-Tahrir, un mouvement islamiste considéré comme « extrémiste » et interdit en Russie, mais pas en Ukraine. Emir-Ousseïn Koukou est un prisonnier d’opinion, maintenu en détention provisoire depuis février 2016 et poursuivi uniquement en raison de ses activités légitimes en faveur des droits humains.

Pourquoi maintenant ?

Le procès d’Emir-Ousseïn Koukou et de ses coaccusés a repris le 4 avril 2019 et une décision est attendue pour le mois d’août ou de septembre. Ses coaccusés sont également considérés comme des prisonniers d’opinion.

Nous repensons actuellement notre stratégie de campagne et il est primordial d’accroître la visibilité de ce cas et le travail de pression visant les autorités. À ce stade, nous devons impérativement donner un nouvel élan à cette campagne.

Monsieur le procureur,

Emir-Ousseïn Koukou est un défenseur des droits humains appartenant à la minorité autochtone tatare de Crimée. En mars 2014, la Fédération de Russie a annexé la péninsule de Crimée. Membre du Groupe de contact de Crimée pour les droits de l’homme depuis 2014, Emir-Ousseïn s’est opposé pacifiquement au nouveau régime et a pris une part active à la surveillance et au recensement des atteintes aux droits humains commises dans la péninsule depuis le début de l’occupation.

Il se focalisait principalement sur les disparitions forcées de militants et apportait une assistance juridique aux Tatars de Crimée poursuivis en justice. Arrêté en février 2016 et inculpé d’« appartenance à une organisation terroriste », les charges retenues portaient sur des accusations infondées selon lesquelles il faisait partie du groupe Hizb ut-Tahrir, un mouvement islamiste considéré comme « extrémiste » et interdit en Russie, mais pas en Ukraine.

Emir-Ousseïn Koukou est un prisonnier d’opinion, maintenu en détention provisoire depuis février 2016 et poursuivi uniquement en raison de ses activités légitimes en faveur des droits humains. En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande la libération immédiate et inconditionnelle d’Emir-Ousseïn Koukou et de ses coaccusés, et à l’abandon de toutes les charges retenues contre eux.

Dans l’attente, veuillez agréer mes sincères salutations.

Destinataires

Procureur général de la Fédération de Russie

Yurii Yakovlevich Chaika

Prosecutor General’s Office

ul. B. Dmitrovka, d.15a

Moscou

Fédération de Russie

Fax : +7 495 987 5841 / +7 495 692 1725

__

Copie à : Ambassade de Russie

 40-50 Boulevard Lannes, 75116 Paris

E-mail : ambrusfrance@mid.ru

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres