Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 51 €
Agissez à nos côtés

Votre don peut sauver des vies 

Actions urgentes pour des personnes en danger, défense des droits des travailleurs exploités au Qatar, enquête sur les crimes de guerre… C’est grâce à vous que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance ! 

Aidez-nous à maintenir les droits humains en vie. 

abdel fattah
Leila de Lima Copyright : www.nppaimages.com

Leila de Lima Copyright : www.nppaimages.com

Leila de Lima Copyright : www.nppaimages.com

Liberté d'expression

Alaa Abdel Fattah et Mohamed El Baqer

Alaa Abdel Fattah et Mohamed El Baqer

La vie du militant Alaa Abdel Fattah est en danger. Arrêté le 29 septembre 2019, détenteur de la double nationalité égyptienne et britannique, il est en grève de la faim depuis six mois pour dénoncer son emprisonnement inique, ses conditions de détention cruelles et la privation de visites consulaires dont il fait l’objet. Mohamed El-Baqer , avocat spécialisé dans les droits humains et directeur d’une ONG, a été arrêté le même jour alors qu’il se rendait au bureau du procureur pour représenter Alaa Abdel Fattah. Depuis, ces deux hommes sont détenus arbitrairement, dans des conditions contraires à l’interdiction absolue de la torture et autres mauvais traitements . Le 20 décembre 2021, un tribunal d’exception les a condamnés respectivement à 5 et 4 ans d’emprisonnement. Ils ont été déclarés coupables d’accusations forgées de toutes pièces, à savoir « diffusion de fausses informations », alors qu’ils n’avaient fait qu’exercer leurs droits humains. Malgré l’iniquité flagrante du procès, le verdict est sans appel. Alaa Abdel Fattah et Mohamed El-Baqer  sont des prisonniers d’opinion.

Monsieur le Président

La vie du militant Alaa Abdel Fattah est en danger. Arrêté le 29 septembre 2019, détenteur de la double nationalité égyptienne et britannique, il est en grève de la faim depuis six mois pour dénoncer son emprisonnement inique, ses conditions de détention cruelles et la privation de visites consulaires dont il fait l’objet. Mohamed El-Baqer , avocat spécialisé dans les droits humains et directeur d’une ONG, a été arrêté le même jour alors qu’il se rendait au bureau du procureur pour représenter Alaa Abdel Fattah. Depuis, ces deux hommes sont détenus arbitrairement, dans des conditions contraires à l’interdiction absolue de la torture et autres mauvais traitements . Le 20 décembre 2021, un tribunal d’exception les a condamnés respectivement à 5 et 4 ans d’emprisonnement. Ils ont été déclarés coupables d’accusations forgées de toutes pièces, à savoir « diffusion de fausses informations », alors qu’ils n’avaient fait qu’exercer leurs droits humains. Malgré l’iniquité flagrante du procès, le verdict est sans appel. Alaa Abdel Fattah et Mohamed El-Baqer  sont des prisonniers d’opinion. En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande de les libérer immédiatement et sans condition. Dans l’attente de leur libération, je vous enjoins de veiller à ce qu’ils soient protégés contre la torture et les mauvais traitements, et à ce qu’ils puissent communiquer régulièrement avec leurs proches et leurs avocats. En espérant que vous porterez attention à mes demandes, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

ENVOYER A :

Président de la République d’Égypte Président Abdel Fattah Al-Sissi Bureau du président Al Ittihadia Palace Le Caire République arabe d’Égypte Fax : 00 202 2391 1441 Courriel : p.spokesman@op.gov.eg

Twitter : @AlsisiOfficial

 

Copie à :

Ambassade d’Egypte

56, av. d'Iéna, 75116 Paris

Courriel : ambassadedegypteaparis@hotmail.com

Alaa Abdel Fattah et Mohamed El Baqer - Amnesty International France