Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Discriminations
Interpeller les autorités

Abandonnez les poursuites contre Youlia Tsvetkova

Youlia Tsvetkova est la cible d'une campagne ouvertement homophobe depuis mars 2019. Une procédure pénale est engagée contre elle, et elle risque jusqu'à six ans de prison si elle est reconnue coupable.

Youlia Tsvetkova, militante et artiste russe, fait l’objet de poursuites et de manœuvres de harcèlement pour avoir défendu les droits des femmes et des personnes LGBTI. Elle a été placée en résidence surveillée, entre le 22 novembre 2019 et le 16 mars 2020, pour les chefs d’accusation absurdes de « production et diffusion de matériaux pornographiques » pour ses dessins du corps féminin. Youlia Tsvetkova est une prisonnière d’opinion et doit être libérée immédiatement et sans condition.

Pourquoi maintenant ?

Youlia Tsvetkova est victime d’un harcèlement continu. Elle est poursuivie pour violation du Code des infractions administratives. Le 11 décembre 2019, elle a reçu une amende de 50 000 roubles (environ 710 euros) pour une prétendue « propagande en faveur de relations sexuelles non traditionnelles entre mineurs » en raison de son rôle d’administratrice de deux groupes en ligne dédiés aux personnes LGBTI. Elle a reçu cette amende malgré la mention « 18+ » figurant sur chacun des deux groupes, conformément à la législation russe. D’autres procédures administratives ont été ouvertes contre Youlia Tsvetkova pour la même « infraction ».

 

Monsieur le Procureur,

Youlia Tsvetkova, militante et artiste russe, fait l’objet de poursuites et de manœuvres de harcèlement pour avoir défendu les droits des femmes et des personnes LGBTI. Elle a été placée en résidence surveillée entre le 22 novembre 2019 et le 16 mars 2020. Elle est accusée de façon absurde de « production et diffusion de matériaux pornographiques » pour ses dessins représentant le corps féminin. Elle encourt jusqu’à six ans d’emprisonnement. Amnesty International considère que Youlia Tsvetkova est poursuivie uniquement en raison de ses activités militantes. En tant que membre/ sympathisant (e) d’Amnesty International, je vous demande de prendre toutes les mesures nécessaires pour abandonner les poursuites intentées contre Youlia Tsvetkova, au titre d'infractions pénales et administratives.

Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur, l’expression de mes meilleures salutations.

 

Destinataires

Monsieur le Procureur de Komsomolsk-sur-l’Amour

Boris Viktorovich Kononenko

Prosecutor of Komsomolsk-on-Amur

Krasnogvardeiskaya Street, 34

Komsomolsk-on-Amur 681013

Fédération de Russie

Courriel : kms@phk.hbr.ru

 __

Ambassade de Russie

Alexeï Mechkov

40-50, boulevard Lannes,

75116 Paris

Si vous recevez des réponses à vos lettres de la part des autorités du pays, renvoyez-les à aperez@amnesty.fr

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres