Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Liberté d'expression

3 actions pour les militantes des droits des femmes saoudiennes

Au cours des deux dernières années, l'Arabie saoudite a connu quelques réformes importantes pour les droits des femmes. Le Prince héritier Mohammed Ben Salman s’en attribue le mérite, et brandit ces réformes pour courtiser les riches et les puissants. Mais ces progrès, ce ne sont pas à lui qu’ils sont dus, mais aux femmes défenseures saoudiennes, qui ont milité pendant des années, au risque de perdre leur propre liberté. C’est le cas de Loujain al-Hathloul et Nassima al-Sada.

Loujain al-Hathloul et Nassima al-Sada, sont des militantes saoudiennes qui luttent depuis plusieurs années pour mettre fin au système de tutelle masculine et la levée de l’interdiction faite aux femmes de conduire en Arabie Saoudite.  En mai 2018, soit un mois avant le décret d’application autorisant enfin les femmes à conduire dans le royaume, l’Arabie saoudite arrêtait et détenait au secret, pendant plusieurs semaines, 13 militantes dont Loujain et Nassima. Nous avons lancé immédiatement une campagne d’interpellation mondiale pour faire libérer ces femmes.

Grâce à la mobilisation internationale, nous avons obtenu la libération de 8 d’entre elles en 2019. Fin 2020, nous obtenions l’accélération du processus judiciaire, à l’arrêt depuis 2019, et l’annonce de la libération de quasiment toutes les femmes défenseures. Début 2021, deux autres militantes sortaient de prison dont Loujain al-Hathloul. Il reste aujourd’hui 3 femmes emprisonnées, dont Nassima al-Sada.

Même sorties de prison, ces femmes ne sont pas libres. Elles sont en liberté « conditionnelle ». Loujain par exemple, reste accusée d’espionnage, elle a interdiction de sortir du territoire ou de s’exprimer librement.

La place de ces femmes n’est ni en prison, ni en résidence surveillée ! Parce qu’elles ont eu le courage de défendre nos droits, défendons-les !

3 actions possibles :

1. Signer la pétition

2. Agir sur Twitter

3. Écrire à l’Ambassade d’Arabie saoudite

Agir

1. Signer la pétition

Demandez aux autorités saoudiennes la libération immédiate de Nassima al-Sada.

Agir

2. Agir sur Twitter

Adressez ce message au Roi Salman bin Abdul Aziz Al Saud :

Nassima al-Sada est emprisonnée et Loujain al-Hathloul en liberté conditionnelle, en raison de leur travail de défense des droits des femmes en Arabie saoudite. @KingSalman #FreeNassima et #FreeLoujain immédiatement !

3. Écrire à l’Ambassade d’Arabie saoudite

 Par email :

Recopiez cette lettre et adressez-la aux 3 adresses suivantes :

ambsaudi@hotmail.fr

fremb@mofa.gov.sa frcon@mofa.gov.sa

Pour nous permettre un suivi des emails envoyés, merci de mettre cette adresse en copie : ddh@amnesty.fr

Par courrier

Vous pouvez également adresser cette lettre par voie postale à :

Dr Khalid ben Mohammed al Ankary

Ambassade d’Arabie saoudite,

92, rue de Courcelles 75008 Paris

Exemple de lettre :

Monsieur l’ambassadeur,

Le 10 février, la défenseuse des droits humains Loujain al-Hathloul a été libérée sous condition après avoir été condamnée en décembre 2020 à une peine de prison de cinq ans et huit mois à l'issue d'un procès profondément inéquitable. Elle a été reconnue coupable d’accusations liées à son travail en faveur des droits des femmes. Elle a fait appel de la sentence. Loujain al-Hathloul est sous le coup d’une interdiction de sortir du territoire pendant cinq ans. Amnesty International appelle les autorités à faire en sorte que sa condamnation soit annulée et à enquêter efficacement sur ses allégations de torture en détention.

Loujain al-Hathloul a été arrêtée en mai 2018 et détenue sans inculpation, ni procès du 17 mai 2018 au 13 mars 2019, date à laquelle elle a comparu pour sa première audience. Elle a été soumise de longues périodes à l’'isolement tout au long de sa détention. Pendant les trois premiers mois de sa détention, Loujain al-Hathloul a subi des tortures, des abus sexuels et d'autres mauvais traitements.

Je vous demande instamment de veiller à ce que la condamnation et la peine de Loujain al-Hathloul soient annulées, car elle a été détenue et jugée uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression. Je vous exhorte également à garantir la liberté de mouvement et de voyage de Loujain al-Hathloul en levant l’interdiction qui lui a été imposée pour les cinq prochaines années, ainsi que l’interdiction de voyager de ses parents. En outre, je vous demande de garantir une enquête impartiale et efficace sur les informations selon lesquelles Loujain al-Hathloul aurait été torturée, harcelée et maltraitée en prison, et que les personnes responsables soient poursuivies dans le cadre d’un procès équitable. Enfin, je vous exhorte à assurer la sécurité et la protection de Loujain al-Hathloul contre les menaces, le harcèlement et toutes sortes de mesures punitives, pour lui permettre de poursuivre en toute sécurité son travail en faveur des droits humains sans intimidation ni crainte de poursuites.

Veuillez recevoir, l’expression de ma haute considération.