Grèce : des abris pour les réfugiés

Camp de Kara Tepe près de Mytilène, île de Lesbos, 2015 © www.michaelhoneggerpho
Camp de Kara Tepe près de Mytilène, île de Lesbos, 2015 © www.michaelhoneggerphotos.com

[13/11/2015]

Des milliers de réfugiés, dont de nombreux enfants, sont condamnés à subir d’effroyables conditions sur les îles grecques.  

Après avoir frôlé la mort pour se mettre en sécurité, des personnes se retrouvent à dormir dehors pendant des jours pour se faire enregistrer par la police grecque.. Au mieux, ils n’ont qu'un accès limité à de l’eau potable, de la nourriture, des sanitaires et des soins médicaux.Ils sont en plus exposés aux violences de la police et des membres de groupes d'extrême-droite. 

Les réfugiés souffrent d’une gestion chaotique à tous les niveaux.

Plusieurs raisons sont à l’origine du chaos dans lequel sont piégés les réfugiés.
- les défaillances du système d’asile européen,
- l'utilisation inefficace des fonds de l'UE par les autorités centrales grecques
- l’absence générale de coordination
- le manque de coopération de certaines autorités locales

Des habitants, des bénévoles, des ONG et des organismes d'aide s'efforcent de combler le manque d'aide humanitaire pour les réfugiés et les demandeurs d'asile.
Le nombre élevé de réfugiés arrivant en Grèce ne dispense pas les autorités de les accueillir humainement et de les protéger ! 

Cette action est maintenant terminée : merci de l'avoir soutenue !

Pour mémoire, l' appel aux autorités grecques était :

Monsieur le Premier Ministre, 

Monsieur le Ministre,

Le sort des réfugiés dans les îles grecques est inadmissible. Le temps se dégrade et des réfugiés, dont de nombreux enfants, se retrouvent sans abri, sans accès aux soins, et exposés à des violences racistes. 

Afin d’accueillir humainement les réfugiés, je vous demande de : 

renforcer de toute urgence la capacité d'enregistrement des réfugiés et demandeurs d'asile, pour réduire les temps d'attente et pour soulager la pression qui s’exerce à Lesbos et ailleurs ; 

garantir que les réfugiés, les demandeurs d'asile et les migrants, les travailleurs humanitaires et les militants, soient protégés contre les violences racistes et xénophobes.

conduire les autorités locales et centrales à coopérer et mettre en place des centres d'accueil de courte durée, offrant des conditions de vie décentes (dormir dans des lits, manger, boire de l'eau potable, utiliser des sanitaires et bénéficier de soins médicaux) 

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le ministre, l’expression de ma très haute considération.

Cette pétition est maintenant terminée. Merci de votre soutien aux actions d'Amnesty International.