Exigez la vérité sur les disparitions forcées en Syrie

[28/08/2015]

En quatre années seulement, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants ont disparu en Syrie alors qu’ils étaient aux mains du gouvernement. 

Où sont-ils ? 

Des milliers de personnes sont mortes en prison dans tout le pays, victimes d’actes de torture et de conditions de détention effroyables. De nombreuses autres personnes sont entassées dans des cellules, conscientes que leurs familles ignorent où elles se trouvent.

Les familles des disparus cherchent désespérément à obtenir des informations sur leurs proches. Elles veulent savoir pourquoi leur fils leur a été enlevé, où leur fille est détenue, si leur frère est victime d’actes de torture ou si leur père est encore vivant. 

Elles peuvent rester sans nouvelles pendant des années. (en savoir plus)

 

Cette action est maintenan terminée : merci de l'avoir soutenue !

Pour mémoire le texte au gouvernement syrien était :

Monsieur le Président,

Je vous écris pour exprimer mon inquiétude quant aux informations indiquant que depuis le début de la crise, les autorités syriennes ont soumis des dizaines de milliers de personnes à des détentions arbitraires ou à des disparitions forcées. Beaucoup d’entre elles ont été victimes d’actes de torture ou d’autres mauvais traitements dans les centres de détention syriens et des milliers de personnes seraient mortes en détention des conséquences de ces violences. 


Ces pratiques violent le droit international et les dispositions prévues par la résolution 2139 du Conseil de sécurité des Nations unies, et elles constituent dans de nombreux cas des crimes de guerre. Dans la mesure où elles s’inscrivent dans le cadre d’attaques généralisées et systématiques contre la population civile et d’une politique d’État, ces pratiques s’apparentent également à des crimes contre l’humanité. 

Je vous demande de veiller, dans les plus brefs délais, à ce que la Commission d’enquête internationale et indépendante mandatée par l’ONU bénéficie d’un accès total à toutes les personnes privées de leur liberté, afin de permettre à la Commission d’enquêter sur les conditions carcérales dans tous les centres de détention placés sous la responsabilité du gouvernement syrien, de ses forces de sécurité et des groupes armés combattant au nom de l’État. Vous devez également veiller à ce que les familles des détenus soient informées de la situation au regard de la loi et du lieu de détention de leurs proches. 

Je vous appelle par ailleurs à veiller à ce que les autorités syriennes se conforment sans délai à leurs obligations au regard du droit international et appliquent intégralement la résolution 2139.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

Cette pétition est maintenant terminée. Merci de votre soutien aux actions d'Amnesty International.