Mexique : de vraies enquêtes médicales pour les victimes de torture

La pratique de la torture est généralisée au Mexique © AI
La pratique de la torture est généralisée au Mexique © AI

[18/03/2015]

Au Mexique, la torture reste hors de contrôle et les victimes subissent l’incapacité du gouvernement à mener des enquêtes efficaces.
Dans la plupart des cas, les experts médico-légaux ne documentent pas la présence de signes de torture physique ou mentale. Lorsqu’ils le font, ils tirent souvent des conclusions sans fondement qui écartent l’hypothèse de la torture et qui empêchent que toute enquête complémentaire ne soit menée.
Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture vient de publier un rapport qui appuie nos recherches et qui recommande au Mexique de réformer son système d’enquêtes médico-légales pour les victimes de torture.

Voici pour nous une occasion unique d’augmenter la pression sur le gouvernement mexicain !

Nous demandons donc au Mexique de s’engager publiquement à mettre en œuvre les recommandations de l’ONU.

Cette action est maintenant terminée : merci de l'avoir soutenue.

POUR MEMOIRE LE TEXTE ETAIT :

 

Madame la Procureure générale fédérale,


Amnesty International dénonce le recours croissant à la torture et à d’autres mauvais traitements par des policiers et des militaires, notamment dans le contexte de la « Guerre contre la drogue ». Les médecins légistes officiels n’examinent pas comme il se doit la plupart des survivants d’actes de torture qui ont porté plainte. Lorsque des examens médico-légaux sont effectués, il est fréquent que les médecins légistes tirent des conclusions non fondées qui écartent l’hypothèse du recours à la torture et empêchent que toute enquête complémentaire ne soit menée.

Le 10 mars 2015, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture a publié un rapport sur sa mission au Mexique au cours de l’année 2014. Ce rapport recommande de réformer la procédure d’examen médico-légal pour les victimes de torture pour faire un premier pas dans la lutte contre la torture et pour mettre fin à l’impunité au Mexique.

Je vous exhorte donc à mettre en œuvre les recommandations de l’ONU et à :
•    Réformer la procédure d’examen médico-légal pour les victimes d’actes de torture afin qu’elle respecte les normes internationales en matière de droits humains que le Mexique s’est engagé à respecter depuis de nombreuses années. Les victimes d’actes de torture méritent de recevoir des examens appropriés dans de brefs délais de la part d’experts médico-légaux ;
•    Garantir notamment que les médecins légistes officiels soient indépendants du bureau fédéral du procureur général du Mexique.

Je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de ma haute considération.

Cette pétition est maintenant terminée. Merci de votre soutien aux actions d'Amnesty International.