Protégeons nos libertés

Protégeons nos libertés

[16/01/2015]

Après les condamnations des attaques sanglantes de la semaine dernière, des millions de personnes ont témoigné leur indignation et leur solidarité, signe d’un très fort attachement aux libertés fondamentales.

Et pourtant, dans les jours qui ont suivi ces attaques, des dizaines d’actes violents et discriminatoires visant des personnes et des lieux de culte ont été signalés. 

Amnesty International s’inquiète aujourd’hui de la recrudescence, dans le débat public, de propos remettant en cause les droits humains : propos haineux et stigmatisation de populations en raison de leurs origines ou religions, injonctions de réduire certaines libertés, appels à une surveillance de masse des communications…

L’Etat est le premier garant du respect des droits et des libertés. 

Les autorités doivent veiller au respect et à la protection des droits de toutes les personnes, quelles que soient leurs origines, leurs nationalités ou leurs religions.

Dans toute mesure de sécurité et de lutte contre le terrorisme qu’elles seraient amenées à prendre, elles doivent respecter les droits fondamentaux et les conventions internationales liant la France.

Toute restriction à la liberté d'expression doit être légitime, proportionnée et nécessaire au but visé. 

Lire notre communiqué en anglais