Syrie : retour sur 5 ans de conflit

Syrie : retour sur 5 ans de conflit

[10/03/2016]

Un dispositif spécial

En Syrie, des crimes atroces sont commis à grande échelle depuis 5 ans. La moitié de la population est déplacée. Plus de 4 millions ont cherché refuge à l’extérieur de la Syrie.

Le 11 mars, le journal Libération est entièrement écrit par des syriens qui se trouvent en Syrie ou dans des pays d’accueil. Ils reviennent sur l’histoire de plusieurs villes comme Alep ou Lattaquié. Des journalistes, artistes, intellectuels et militants syriens témoignent de leur vie, analysent de ce conflit témoignent de leur vie, analysent la situation sur place et la politique étrangère. Cette initiative est née lors de la rencontre de plusieurs ONGs, invités par Amnesty International France, avec Hussein Ghrer

8 faits à connaitre sur la crise syrienne

1. Le gouvernement de Bachar el Assad a brutalement réprimé les manifestations de masse qui ont débuté le 15 mars 2011. Cette réponse violente a déclenché l’un des conflits armés le plus grave que la région n’ait jamais connu. Selon l'ONU, plus de 250 000 personnes ont perdu la vie. Les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre sont monnaie courante. 

2. Plus de 11 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer ; on compte environ 7 millions de déplacés internes en Syrie et plus de 4 millions sont réfugiés à l'étranger, principalement en Turquie, au Liban et en Jordanie. Des dizaines de milliers de réfugiés originaires de Syrie ont également fui vers l'Europe, trop souvent au péril de leur vie.

3. Les forces gouvernementales ont pilonné et bombardé à maintes reprises des zones civiles en utilisant des armes non discriminantes, notamment des bombes à sous-munitions. Elles ont également bombardé des hôpitaux, ciblé le personnel de santé et mis en place de longs sièges dans des zones contrôlées par l'opposition, privant la population de nourriture, de médicaments et des autres produits de première nécessité. D'après Physicians for Human Rights, rien qu'en 2015, 112 établissements médicaux ont été attaqués, pour la plupart par les forces gouvernementales.  

En savoir plus : 5 ans de crise syrienne

4. D'après le Réseau syrien pour les droits humains (SNHR), environ 65 000 personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité du gouvernement et sont désormais portées disparues, détenues dans des centres de détention non-officiels. D'autres personnes ont été emprisonnées pour avoir aidé des personnes jetées sur les routes par les combats, ou pour avoir parlé de la situation en Syrie. Des avocats, des médecins et des journalistes ont été incarcérés simplement pour avoir fait leur travail. 

5. Les services de renseignement et d'autres forces gouvernementales continuent d'utiliser la torture à grande échelle. Des milliers de personnes sont mortes en détention depuis 2011 à cause de la torture, du manque de nourriture et de soins. 

6. Le groupe armé État islamique (EI) a bombardé des zones civiles et a tué des dizaines de civils et de prisonniers. Le groupe a enlevé, torturé et exécuté des journalistes, des militants pacifiques et des opposants présumés. L'EI assiège également des zones civiles, ce qui rend l’accès à la nourriture, aux médicaments et aux autres produits de première nécessité difficile pour la population.  

7. D'autres groupes armés, notamment le Front al Nosra, ont également attaqué des zones civiles, enlevé des opposants présumés et tué des prisonniers.

8. Les frappes aériennes russes qui viennent soutenir le gouvernement de Bachar el Assad ont tué des centaines de civils et frappé des centres médicaux.