Myanmar : le film "The Lady" est un hommage vibrant à une défenseure des droits humains emblématique

Myanmar Affiche du film de Luc Besson The Lady
Myanmar Affiche du film de Luc Besson The Lady

[03/11/2011]

Amnesty International France soutient "The Lady", film de Luc Besson sur la vie d’Aung San Suu Kyi, son hommage vibrant à "une défenseure des droits humains" emblématique et aux dissidents birmans engagés à ses côtés. Sortie en salles le 30 novembre 2011.

Amnesty International France soutient "The Lady", film de Luc Besson sur la vie d’Aung San Suu Kyi, son hommage vibrant à "une défenseure des droits humains" emblématique et aux dissidents birmans engagés à ses côtés. Sortie en salles le 30 novembre 2011.

Le courage, la droiture et l’abnégation font de Aung San Suu Kyi  l’une des figures les plus emblématiques du combat courageux mené par des milliers de défenseurs des droits humains au Myanmar et dans le monde sont l’objet de ce film long métrage qui sortira en salle le 30 novembre.

Depuis 1988, Amnesty International (AI) n’a cessé de soutenir l’engagement pour la liberté d’expression et le respect des droits humains de Aung San Suu Kyi et n’a cessé de demander sa libération pendant les 15 années que celle-ci a passé en assignation à résidence.

AI lui a attribué le prix d'"ambassadrice de conscience", la plus prestigieuse récompense attribuée par l’organisation, lors du concert de U2, le 28 juillet 2009. Un soutien de longue date pour lequel Aung San Suu Kyi a remercié AI dans un message vidéo en août 2011 : "Je pense qu’Amnesty International, sans doute plus que toute autre organisation dans le monde, a suscité une prise de conscience des droits humains. […] En Birmanie, le soutien d’Amnesty International a été d’une aide considérable."

A travers le portrait de cette femme Amnesty International soutient un plaidoyer pour l’engagement citoyen dans la construction d’un monde plus  juste et humain.

 

Aung San Suu Kyi s'adressant à ses supporters le 14 novembre 2010Aung San Suu Kyi s'adressant à ses supporters le 14 novembre 2010



LIRE notre page portrait







 

Ce film est l’occasion de témoigner de la façon dont les milliers de dissidents pacifiques birmans, opprimés par la junte au pouvoir, ont trouvé en elle un visage et une voix. Ce film montre les nombreux sacrifices de ceux qui s’engagent pour la défense des droits humains au Myanmar.
1800 prisonniers politiques au moins continuent d’être détenus dans des conditions inhumaines.

La libération le 12 octobre 2011 d’au moins 200 prisonniers politiques est la preuve que dans un pays aussi fermé et répressif que le Myanmar, même si cela reste insuffisant, la situation peut évoluer. Et ce, grâce au courage des dissidents et à la mobilisation internationale.