Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Portrait de Tatiana Revva

Portrait de Tatiana Revva

Portrait de Tatiana Revva

Liberté d'expression
Portrait

Tatiana Revva

Tatiana Revva, femme médecin dans l’unité de soins intensifs à l’hôpital de Kalatch-sur-le-Don, dans le sud de la Russie, en a été victime. Depuis le début de la crise sanitaire, elle fait l’objet de manœuvres de persécutions de la part de l’administration. Son crime ? Avoir notamment dénoncé la pénurie d’équipements de protection individuelle pour le personnel médical. 

Début mars, elle a fait part de ses préoccupations à un syndicat professionnel indépendant, l’Alliance des médecins, et a enregistré une vidéo pour décrire les problèmes rencontrés par le personnel au sein de l’hôpital. Peu après, la direction de l’hôpital a engagé des mesures disciplinaires. Blâmes, avertissements…, Tatiana pourrait même perdre son travail.  

Elle a déposé une plainte au civil contre l’hôpital pour avoir pris des sanctions à son égard. Le 23 juillet, sa plainte a été rejetée, et la docteure fait maintenant l’objet d’une enquête préliminaire par la police. Elle risque des poursuites pénales pour « diffamation » au titre de l’article 128.1 du Code pénal russe. Tatiana Revva est une soignante en première ligne dans la lutte contre le Covid-19, et une lanceuse d’alerte. Elle est victime de persécutions uniquement pour avoir fait son travail. Au lieu d’être menacée, elle doit être protégée.

Agir

Exigeons la protection de la médecin Tatiana Revva !

Interpellez le ministre de la Santé de Russie, Monsieur Murashko en signant notre pétition !

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres