Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Action d'Amnesty devant l'ambassa de Turquie © Christophe Meiris

Action d'Amnesty devant l'ambassa de Turquie © Christophe Meiris

Action d'Amnesty devant l'ambassa de Turquie © Christophe Meiris

Liberté d'expression
compte-rendu

Répression en Turquie : une mobilisation nationale

Ce 10 juillet, des militants de la France entière se sont mobilisés pour demander la libération de Taner Kiliç, le président d’Amnesty Turquie, Idil Eser, la directrice d’Amnesty Turquie et les 9 personnes arrêtées avec elle. Tour d’horizon.

A Paris, devant l'Ambassade de Turquie

A 8h15 ce lundi 10 juillet, une cinquantaine de militants de la région Ile-de-France se sont réunis au métro Passy afin de se rendre devant l’ambassade de Turquie. Munis d’une lettre de demande de rendez-vous, ils ont bravé les intempéries pour défendre la société civile en Turquie.

Par groupes d’une douzaine de personnes, nos militants se sont postés devant l’ambassade avec de grandes pancartes demandant l’arrêt de la répression en Turquie et la libération de nos collègues Taner Kiliç et Idil Eser. Symboliquement menottés, ils ont rapidement été rejoints par de nombreux policiers qui les ont amenés à se décaler pour ne plus être devant l’ambassade. Ils ont ensuite exigé leur départ et relevé l’identité de toutes les personnes présentes.

Aujourd'hui, nos militants étaient devant l'ambassade de Turquie pour réclamer la libération de nos collègues emprisonnés en Turquie. http://bit.ly/2sCtyXG

Posted by Amnesty International France on Monday, July 10, 2017

L’ambassadeur a refusé de nous recevoir ou même de prendre notre lettre.

Une mobilisation aux quatre coins de la France

Les militant.e.s se sont également mobilisés devant les consulats de Turquie à Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes et Strasbourg munis de panneaux pour rendre visible leur action et de courriers à l’attention des Consuls demandant la libération immédiate et inconditionnelle de Taner Kiliç et Idil Eser.

En peu de temps, les militant.e.s se sont mobilisés sur l’ensemble du territoire :

A Amiens ce sont 70 personnes – militant.e.s du groupe local d’Amnesty Amiens, de la Ligue des Droits de l’Homme, de la CFDT, du Réseau Education Sans Frontières et Ensemble 80 – qui se sont rassemblées sur le parvis de la gare pour faire signer la pétition demandant la libération du président et de la directrice générale.

A Toulouse, un rassemblement de soutien a eu lieu sur la place du Capitole.

A Lille, une quinzaine de militant.e.s ont déambulé de la place Richebé à la place Rihour avec une grande banderole et des panneaux demandant la libération de Taner, Idil et les autres personnes arrêtées.

D’autres mobilisations ont eu lieu ce même jour à Avignon, Cluses, Dieppe, Grenoble, Morlaix, Redon et Saint-Dié-des-Vosges.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres