Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Un homme endeuillé et un policier portent le cercueil d'un garçon lors d'un enterrement collectif, principalement des enfants, tués lors d'un raid aérien mené par la coalition saoudienne sur un bus dans le nord du Yémen, à Saada © REUTERS/Naif Rahma

Un homme endeuillé et un policier portent le cercueil d'un garçon lors d'un enterrement collectif, principalement des enfants, tués lors d'un raid aérien mené par la coalition saoudienne sur un bus dans le nord du Yémen, à Saada © REUTERS/Naif Rahma

Un homme endeuillé et un policier portent le cercueil d'un garçon lors d'un enterrement collectif, principalement des enfants, tués lors d'un raid aérien mené par la coalition saoudienne sur un bus dans le nord du Yémen, à Saada © REUTERS/Naif Rahma

Contrôle des armes
Actualité

Quand les armes européennes tuent

Rappelez-vous. En août 2018, un bus scolaire, avec à son bord 60 enfants, était détruit au Yémen par l’armée saoudienne. Cette dernière affirmait avoir voulu frapper les rebelles Houthis. Une « bavure » qui a fait pas moins de 51 morts et 79 blessés.

L’horrible attaque du bus n’est pas la seule. Depuis 2015, année marquant le début du conflit au Yémen, l’Arabie saoudite a réalisé 219 000 frappes sur le pays dont un tiers sur des installations civiles.

L’armée saoudienne est équipée en majorité par les États-Unis, le Royaume-Uni mais également la France. Officiellement, ces ventes d’armes respectent le droit international. Officieusement, la réalité est bien plus sombre.

Explications dans le documentaire « Crimes de guerre au Yémen, quand les armes européennes tuent » d’Alexandra Jousset.

STOP AUX VENTES D'ARMES IRRESPONSABLES FRANÇAISES

Les armes françaises vendues à la coalition saoudienne pourraient servir à commettre des crimes de guerre au Yémen

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres