Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Liberté d'expression
Actualité

Jacques Cheminade et les libertés : un principe général de rappel à l’Etat de droit sans proposition précise sur le sujet

Jacques Cheminade - cc - Julien Lemaître

Jacques Cheminade s’oppose dans son programme à un certain nombre de mesures proposées par d’autres candidats, et rappelle le principe de séparation des pouvoirs et de l’ordre républicain.

Toutefois, il ne formule pas de propositions précises en ce sens correspondant à nos recommandations.

Méthodologie de l'analyse des programmes des candidats sur la protection des libertés individuelles en France

Nous sommes une association indépendante de tout gouvernement et de toute tendance politique, et n'appelons donc à voter pour aucun.e candidat.e ou parti politique en particulier.

Cette analyse a été réalisée sur les programmes officiels des 11 candidat.e.s, disponibles sur leur site internet en date du 7 avril, ainsi que sur les éventuels livrets numériques complémentaires au programme. Elle ne prend pas en compte les déclarations des candidat.e.s.

Jacques Cheminade affirme qu’ « il ne faut en aucun cas que l’urgence nous fasse abandonner le principe de séparation des pouvoirs, fondement de l’ordre républicain » et s’oppose à une série de propositions qui selon lui ne feraient « au mieux que déplacer le problème, au pire bafouer l’État de droit »

- Livret numérique Terrorisme, partie « sécurité publique »

Ce que cela change

Ces propositions de principe, et l’opposition à des propositions faites par d’autres candidats, ne sont pas suffisamment précises pour que l’on puisse envisager ce qu’elles changeraient concrètement.

Ce que l’on peut en penser

Plusieurs positions de principe énoncées vont dans le sens de nos recommandations mais nécessiteraient d’être précisées : le principe de défense de l’État de droit et de séparation des pouvoirs, le fait de souligner « l’inefficacité de prolongations successives de l’état d’urgence », et le refus de propositions discriminatoires, stigmatisantes ou contraires au droit international telles que « la déportation des suspects fichés S », « le placement en centre fermé de tout national ayant des connexions directes ou indirectes avec un groupe terroriste ».

Si le programme de J. Cheminade contient de nombreuses propositions très précises sur d’autres aspects touchant à la sécurité publique, il ne contient pas de propositions suffisamment précises sur les garanties pour les libertés pour nous permettre de nous positionner.

Lire aussi : Jacques Cheminade et les réfugiés, une seule proposition

* Ces images sont sous licence creative common. Julien Lemaître

Retrouvez les analyses détaillées des programmes des autres candidats sur ce sujet

Les programmes des candidats ne contenant aucune proposition en lien avec nos recommandations sur la protection des libertés individuelles ont leurs portraits grisés.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres