Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Liberté d'expression
Interpeller les autorités

Libération sans conditions pour trois défenseures des droits des femmes

Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan et Aziza al-Yousef, ainsi que 19 autres défenseurs des droits humains ont été arrêtés en mai dernier. Il est temps qu'elles soient libérées !

Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan et Aziza al Yousef ont été arrêtées et emprisonnées par les autorités saoudiennes en mai 2018. Ces trois militantes sont des figures emblématiques de la lutte pour les droits des femmes, notamment pour le droit de conduire ainsi que la fin de la discrimination à l'égard des femmes et la suppression du système de tutelle masculine en Arabie saoudite.

Quelques semaines plus tard c’était au tour de deux autres défenseures des droits des femmes, Samar Badawi et Nassima al Sada, d’être également placées en détention.

Les cinq femmes auraient été victimes de harcèlement sexuel, de torture et d'autres formes de mauvais traitements en détention, au cours de leurs interrogatoires. D'après trois témoignages distincts qu'a obtenus Amnesty International, plusieurs militants, dont des femmes, auraient été électrocutés et fouettés à de multiples reprises, à tel point que certaines étaient incapables de marcher ou de se tenir debout.

Selon un témoignage, l'une des femmes détenues aurait subi des actes de harcèlement sexuel de la part des personnes chargées de l'interroger, qui portaient des masques. Les autorités carcérales auraient enjoint aux militants et militantes incarcérés de ne rien raconter à leurs proches au sujet des actes de torture et des procédures de la prison.

Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan, Aziza al Yousef, Samar Badawi et Nassima al Sada devaient être jugées par le Tribunal pénal spécial, laissant craindre une peine extrêmement lourde et injuste. Finalement, après des mois de pression internationale, notamment à travers les actions menées par les différentes sections d’Amnesty International, le 28 mars Iman et Aziza ont été libérées, et Louain et les autres défenseures devraient l’être dans quelques jours.

Pourquoi maintenant ?

Étant donné l’indignation internationale suscitée ces derniers mois par le meurtre de Jamal Khashoggi, la répression à grande échelle menée par le gouvernement à l'encontre des dissidents et des militants des droits humains dans le pays devrait être mise en lumière.

Même si ces femmes ont été ou vont être libérées, elles ont été détenues sans inculpation pendant de long mois, victimes de torture et de harcèlement sexuel en détention.

Nous demandons donc aux autorités saoudiennes d’abandonner toutes les charges retenues contre elles et les autres défenseures des droits humains et de les remettre en liberté sans conditions immédiatement.

Message à envoyer

Votre Majesté

Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan et Aziza al Yousef étaient détenues depuis mi-mai 2018. Ces trois militantes sont des figures emblématiques de la lutte pour les droits des femmes saoudiennes, notamment le droit de conduire, la fin de la discrimination à l'égard des femmes et la suppression du système de tutelle masculine. Suite à leur arrestation, deux autres défenseures des droits des femmes, Samar Badawi et Nassima al Sada, ont également été placées en détention.

Elles auraient subies harcèlement sexuel, torture et autres formes de mauvais traitements. En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande que les femmes défenseures des droits des femmes encore emprisonnées soient libérées immédiatement et sans condition et que dans l'attente de leur libération, elles puissent sans délai contacter leurs familles et consulter leurs avocats.

Je vous exhorte à ce que des enquêtes soient rapidement menées sur les allégations de torture et autres mauvais traitements que ces cinq défenseures auraient subies en détention et qu’elles reçoivent réparations.

En espérant que vous ferez suite à ma requête, je vous prie d’agréer, votre Majesté, l’expression de ma haute considération.

Destinataires

Roi d’Arabie saoudite et Premier ministre

His Majesty King Salman bin Abdul Aziz Al Saud

The Custodian of the two Holy Mosques

Office of His Majesty the King

Royal Court, Riyadh

Arabie saoudite

Fax (via le ministère de l'Intérieur) : +966 11 403 3125

__

Présidence de la sécurité de l’État

His Excellency General Abdul Aziz Mohammed Al-Howairini

Olaya Secondary Street

Olaya Riyadh 12611 8408

Arabie saoudite

Fax : +966 11 412 5555

__

Copie à : Commission des droits humains

Dr Bandar Mohammed Abdullah al-Aiba

North Ring Road, Exit 2

PO Box 58889

Riyadh 11515

Arabie saoudite

Fax : +966 11 4185101

Email : info@hrc.gov.sa

__

Ambassade d’Arabie saoudite

92 Rue de Courcelles, 75008 Paris

E-mail : fremb@mofa.gov.sa

 

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres