Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Buzurgmekhr Yorov © Privé

Buzurgmekhr Yorov © Privé

Buzurgmekhr Yorov © Privé

Interpeller les autorités

Libération immédiate pour Bouzourgmekhr Yorov

Cet avocat défenseur des droits humains purge une peine de 28 ans de prison au Tadjikistan. Demandez aux autorités qu'il soit libéré immédiatement et sans condition.

Avocat défenseur des droits humains et prisonnier d’opinion, Bouzourgmekhr Yorov croupit en prison depuis septembre 2015. Il n’a quasiment pas vu sa famille ni ses avocats.

Il a été poursuivi et déclaré coupable dans le cadre de quatre affaires pénales différentes sur la base d’accusations d’atteinte à la sûreté de l’État forgées de toutes pièces, ainsi que d’outrage à la cour, d’insulte à des représentants de l’État et d’insulte au « chef de la nation ».

Il purge actuellement une peine de 28 ans de prison dans la colonie pénitentiaire n° 1 de Douchanbé, la capitale du Tadjikistan, après avoir passé plus de deux ans au centre de détention provisoire n° 1 de la même ville.

Ses procès ont été inéquitables et il aurait subi des mauvais traitements pendant sa détention, dont des actes de torture.

Pourquoi maintenant ?

L’été dernier, plusieurs personnes emprisonnées illégalement pour des accusations motivées par des considérations politiques ont été libérées par les autorités. Notamment, le journaliste indépendant tadjik Khaïroullo Mirsaidov au mois d’août. Il est essentiel de continuer de demander la libération de Bouzourgmekhr Yorov.

Message à envoyer :

Monsieur le Ministre, Monsieur le Procureur

Avocat défenseur des droits humains et prisonnier d’opinion, Bouzourgmekhr Yorov croupit en prison depuis septembre 2015, quasiment sans avoir vu sa famille ni ses avocats.

Il purge actuellement une peine de 28 ans de prison dans la colonie pénitentiaire n° 1 de Douchanbé après avoir passé plus de deux ans au centre de détention provisoire n° 1. Son procès fondé sur des accusations forgées de toutes pièces procès a été entaché d’irrégularités, et Bouzourgmekhr Yorov aurait subi de mauvais traitements.

En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande Monsieur le Procureur, de faire le nécessaire pour que cet homme, prisonnier d’opinion, soit libéré immédiatement et sans condition ; Monsieur le Ministre, je vous demande de faire le nécessaire pour que, dans l’attente de sa libération, Bouzourgmekhr Yorov soit protégé de la torture et de toute autre forme de mauvais traitements.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, Monsieur le Procureur, l’expression de toute ma considération.

Destinataires :

Yusuf Rakhmon, Procureur général

Prosecutor General’s Office, 126 A. Sino Avenue, Dushanbe 734043, Tadjikistan

Fax : +992 372 21 02 59

Courriel : secretariat@prokuratura.tj

_ _

Rustam Shoemurod, ministre de la Justice

Rudaki avenue 25, Dushanbe, 734025, Tadjikistan

Fax : +992 372 21 80 66

_ _

Copie à : Ambassade du Tadjikistan

Centre d'affaires Trocadero

14, avenue d'Eylau

75016 Paris

E-mail : tajembparis@mfa.tj

Si vous recevez des réponses à vos lettres de la part des autorités du pays, renvoyez-les à bappuialaction@amnesty.fr.

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres