Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Discriminations
Interpeller les autorités

En Grèce, justice pour un militant homosexuel

Zak Kostopoulos est un militant homosexuel et défenseurs des droits des personnes LGBTI. Il a été tué le 21 septembre 2018. Exigez que justice soit faite !

Zak Kostopoulos (également connu sous son nom de scène Zackie Oh), militant homosexuel et défenseur des droits des personnes LGBTI et des personnes séropositives au VIH en Grèce, est mort le 21 septembre 2018 à la suite d’une violente attaque.

Des images vidéo filmées par des témoins montrent que Zak Kostopoulos a été violemment frappé par deux hommes après être entré dans une bijouterie au centre-ville d’Athènes. Les séquences montrent également la police arrêtant violemment Zak Kostopoulos alors qu’il était au sol, en train de mourir. On y voit également un policier appuyant violemment sa jambe sur son cou et un autre lui donnant des coups de pied. D’après le rapport médicolégal, Zak Kostopoulos est mort des blessures multiples qui lui ont été infligées.

Les enquêtes pénales et disciplinaires sur sa mort ont été entachées de graves irrégularités : la police n’a pratiquement rien fait pour réunir des éléments de preuve, la scène de crime n’a pas été mise sous scellés et les agresseurs n’ont pas été immédiatement arrêtés. En raison des préjugés persistants contre les personnes LGBTI et les personnes vivant avec le VIH et de la couverture médiatique des médias grand public, Zak Kostopoulos a été présenté comme un « consommateur de stupéfiants qui était entré dans la bijouterie pour la cambrioler ». Heureusement, d’autres éléments de preuve ont rapidement décrédibilisé ces mensonges.

À ce jour, deux civils et quatre policiers ont été inculpés de coups et blessures ayant entraîné la mort dans le cadre de l’enquête sur la mort de Zak Kostopoulos. Les porches de Zak Kostopoulos ont porté plainte, demandant des poursuites pour homicide. En avril, nous avons appris que l’enquête pénale avait été close, et nous craignons que les irrégularités n’aient pas été prises en considération et que les éléments de preuve nécessaires n’aient pas été recueillis.

Pourquoi maintenant ?

Le mois de juin 2019 marquera le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall, et, pendant la saison des marches des fiertés, nous souhaitons soutenir les mouvements LGBTI de nombreux pays qui veulent que les marches de fiertés redeviennent un espace de militantisme et de protestation contre la montée de l’homophobie et de la transphobie (voir la circulaire d’action ici). Nous ferons campagne en vue d’obtenir justice pour Zak Kostopoulos et Marielle Franco.

Il s’agit en outre d’un moment important de la lutte en vue d’obtenir justice pour Zak Kostopoulos. En avril, nous avons appris que l’enquête pénale sur son homicide avait été close. Cette nouvelle est inquiétante car, le 9 avril, l’agence de recherche indépendante Forensic Architecture, qui aide les proches de Zak Kostopoulos à faire avancer l’affaire, a publié ses conclusions sur les nouveaux éléments de preuve et a remis en lumière les irrégularités de l’enquête de la police (voir ici pour des informations complémentaires et une vidéo). L’enquête disciplinaire est toujours en cours.

Il est essentiel d’intensifier la pression internationale sur les autorités afin de veiller à ce que tous les responsables et toutes les personnes ayant contribué à la mort de Zak soient traduits en justice et de faire savoir clairement que nous continuerons à surveiller les procédures pour que justice soit faite.

Documents et liens utiles
Message à envoyer(doc, 16.38 kb)

Monsieur le Ministre,

Zak Kostopoulos (également connu sous son nom de scène Zackie Oh), militant homosexuel et défenseur des droits des personnes LGBTI et des personnes séropositives au VIH en Grèce, est mort le 21 septembre 2018 à la suite d’une violente attaque. Des images vidéo filmées par des témoins montrent que Zak Kostopoulos a été violemment frappé par deux hommes après être entré dans une bijouterie au centre-ville d’Athènes. Les séquences montrent également la police arrêtant violemment Zak Kostopoulos alors qu’il était au sol, en train de mourir. En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International de vous demande de veiller à ce que tous les responsables de la mort de Zak et les personnes y ayant concouru rendent des comptes, dans le cadre de procès équitables, et à faire en sorte que justice soit faite pour sa mort  et de déterminer, dans le cadre des procédures judiciaires, si ces actions étaient motivées par la haine, la discrimination ou tout autre préjugé. Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, à l’expression de ma haute considération.

Destinataires

Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits humains

Michalis Kalogirou

96 Mesogheion Avenue

11527, Athènes, Grèce

Courriel : grammateia@justice.gov.gr

__

Ministre de la Protection du citoyen

Olga Gerovasili

4, P. Kanellopoulou

10177, Athènes, Grèce

__

Copie à : Ambassade de Grèce

Mme Aglaia Balta

17, Rue Auguste Vacquerie,

75116 Paris

Courriel : gremb.par@mfa.gr

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres