5 films pour changer la donne

Le Prix de l’IMPACT FIGRA

[23/03/2016]

Le prix de l’IMPACT FIGRA-Amnesty International met également en avant le rôle des auteurs quant aux sujets qu’ils réalisent et l’importance de leur travail dans la lutte pour le respect des droits humains.

Ce prix distinguera l’un des cinq films  retenus sur l’ensemble des dossiers présentés et soutenus devant le jury vendredi 1er avril. Près d’une trentaine de films ont candidaté.

En attribuant ce prix, le jury distingue la rigueur d’une enquête exemplaire, véritable pièce à conviction, mettant en lumière une exploitation qui se fait au détriment de populations dont les droits sont violés ou menacés.

L’ambition du FIGRA et d’Amnesty International : distinguer par l’attribution du Prix de l’IMPACT des films qui contribuent à des prises de conscience du combat pour les droits humains, tout en soulignant la responsabilité d’auteurs dont les démarches s’inscrivent dans la durée contribuant à des changements.

Le jury est composé de Genevève Garrigos, présidente d’Amnesty International France, de Véronique Gaymard, grand reporter à RFI, d’Olga Kravetz, photojournaliste, de Pauline Ades-Mevel, reporter, rédactrice auprès du service TV de l’Agence Reuters et de Olivier Milot, grand reporter à Télérama.   

Les 5 films sélectionnés au Prix de l’IMPACT FIGRA-Amnesty International sont :

VOYAGE EN BARBARIE

Delphine Deloget et Cécile Allegra, 71 min 2015, France

Production : Memento

Chaque jour, des Érythréens quittent le régime dictatorial de leur pays en direction du Soudan. Hélas, un grand nombre d’entre eux tombe entre les mains de trafiquants qui les mènent dans le Sinaï, où ils sont détenus et torturés pendant que leurs ravisseurs bédouins tentent d’extorquer des rançons exorbitantes à leurs familles. Des milliers finissent exécutés.

NO BURQA BEHIND BARS

Nima Saverstani, 77 min, 2012, Suède

Production : Nimafilm AB

Un documentaire sur l’un des environnements les plus restreints du monde: une prison de femmes afghanes. A travers ces histoires, est dénoncée la façon dont les «crimes moraux» sont utilisés pour contrôler les femmes en Afghanistan post-taliban. 

INDIENS D’AMAZONIE : LE DERNIER COMBAT

Laurent Richard, 52 min, 2013, France

Production : Premières Lignes Télévision

Ce film raconte le dernier combat mené par les Awá, une tribu condamnée à disparaître silencieusement à cause de scieries clandestines qui s’accaparent leurs terres. Exploitation forestière illégale dont le produit finit parfois chez nous, dans nos magasins, dans nos appartements en lames de parquet. L’histoire d’une petite tribu face à un grand trafic. Un trafic qui rapporte plus de 15 milliards de dollars par an.

ENFANTS EN SOUFFRANCE, LA HONTE

Alexandra RIGUET, 74 min, 2013, France

Production : Les Films de l’Odyssée

Pendant deux ans, les réalisatrices ont enquêté sur l’« Aide sociale à l’Enfance », devoir de l’État géré par les départements. Une enquête qui lève le voile sur un monde où l’opacité et la loi du silence sont des règles absolues. 

LO STATO DELLA FOLLIA

Francesco CORDIO, 72 min, 2013, Italie

Production : Teatri di Nina

L’État de la folie a révélé à l’opinion publique et aux institutions les conditions dans lesquelles vivaient environ 1500 personnes dans les six hôpitaux psychiatriques judiciaires (OPG). Des lieux abandonnés par le gouvernement et ignorés de la plupart des citoyens…

Le prix remis au lauréat est réalisé par la plasticienne Emilie Benoist (graphisme Karine Couroux).

Le site du FIGRA : www.figra.fr