Mali : des mesures demandées aux autorités françaises pour éviter tout renvoi de Malien

Réfugiés Maliens à Tinfaguate dans la region d’Ayorou, Niger, avril 2012
Réfugiés Maliens à Tinfaguate dans la region d’Ayorou, Niger, avril 2012 (c) AI

[24/05/2012]

En attendant la réunion prochaine du Conseil d’administration de l’OFPRA qui mettra peut être à l’ordre du jour le retrait ou la suspension du Mali de la liste des pays "sûrs", la Coordination française pour le droit d’asile, par la voix d’AI France, demande aux autorités françaises de suspendre tout renvoi de Malien dans ce pays.


En l’absence de toute directive officielle de la part des autorités françaises, les associations membres de la Coordination française pour le droit d’asile (CFDA) ont demandé au ministre de l’Intérieur de suspendre tout renvoi vers le Mali, d’accepter tout ressortissant de ce pays se présentant aux frontières françaises et d’indiquer aux préfets d’admettre provisoirement au séjour tout demandeur d’asile originaire du Mali.

Cette dernière demande est liée au fait que le Mali étant un pays d’origine « sûr », les ressortissants de ce pays ne sont pas admis au séjour le temps de l’examen de leur demande.

Pour en savoir plus :

Mali : retour sur cinq mois de crise. Rébellion armée et putsch militaire
Index AFR 37/001/2012 - 16 mai 2012

Note du HCR sur suspension des renvois au Mali